La mutualité au 21ème siècle

 

… Le marché commande, selon l’idéologie libérale, le refoulement des principes solidaristes importés par les entreprises de l’économie sociale. Le mouvement de dé-mutualisation engagé dans certains pays anglo-saxons montre que nous ne sommes plus au stade de la querelle doctrinale. Une question se pose, question qui n’est pas iconoclaste. Les finalités du mutualisme et ses formes d’organisation conservent-elles aujourd’hui leur pertinence originelle ? La réponse positive tombe sous le sens, si l’on juge que les raisons qui ont conduit les mutuelles à se former n’ont pas disparu. Peut-on pour autant se tenir à ce constat rassurant ? La Mutualité, a-t-on coutume de dire, est l’histoire ininterrompue d’une combinaison entre la permanence de l’idée et la variation de la forme. Cette formulation déjà ancienne a le mérite de mettre l’accent sur la contradiction qui oppose la fidélité aux valeurs constitutives et fondatrices, et la nécessaire adaptation aux exigences de l’environnement économique et social. Or, l’expérience prouve que parfois la tentation de se décharger d’une partie du patrimoine éthique comme d’un fardeau, s’avère forte dans l’âpreté des compétitions quotidiennes. Le juste équilibre entre l’efficacité et l’idéal est sans doute plus facile à proclamer qu’à réaliser. Cette synergie n’en reste pas moins la pierre angulaire de l’avenir du mouvement. La Mutualité Française, au cours du dernier siècle, a manifesté une créativité certaine pour faire vivre ses principes fondateurs : solidarité, non-lucrativité, démocratie, indépendance. Comment confondre deux choses absolument différentes dans l’esprit, dans leur but, et dans leur composition ? L’assurance est œuvre individuelle, égoïste et d’intérêt privé, et la mutuelle oeuvre de rassemblement et d’intérêt général. La Mutualité Française a su préserver pour l’essentiel le champ de l’assurance maladie de l’absolutisme du profit. Cette capacité de résistance forgée sur la durée ne lui donne aucune garantie contre les périls à venir. Elle dispose en revanche dans son patrimoine génétique et culturel des atouts nécessaires pour affronter les défis du 21ème siècle …