Le triangle

 

En matière de spiritualité … force est de constater une omniprésence du triangle. Il évoque facilement pour nous l’idée de Trinité, mais celle-ci n’est pas une conception propre à la religion chrétienne. On la retrouve dans la trimourti hindoue : Brahma, Vischnou et Civa. En Egypte, la trinité est présente dans les triades memphite, osirienne et thébaine. On la retrouve aussi en Perse, et le triskell breton est bien une réminiscence des anciennes religions celtiques. Il est intéressant de noter que cette ternarité renvoie invariablement au cycle création/conservation/destruction, naissance/vie/mort, passé/présent/avenir, expressions du mystère fondamental : d’où venons-nous ?/qui sommes-nous ?/où allons-nous ?. A partir de la permanence du triangle dans les religions indo-européennes, on peut défendre l’idée que celles-ci ne sont que les expressions différentes selon les lieux et les époques, d’une quête spirituelle dont les origines et les buts seraient les mêmes… Sans aller jusqu’à l’affirmation occidentocentriste d’Edouard SCHURE qui prétend qu’elles constituent une progression historique, une continuité, dont le christianisme serait l’aboutissement, le niveau d’excellence. Intéressante cette idée de source commune des religions dans un monde où l’affirmation religieuse sert le plus souvent le repli sur soi et le rejet de l’Autre. Et si les religions n’étaient que le cercueil des démarches spirituelles, toutes issues d’une même quête ? Leur contexte historique et géographique les enfermant dans des rites et des dogmes communautaires ? …