Les fenêtres du temple maçonnique

 

… Nous recevons la lumière par les trois fenêtres du Temple. Mais si cette lumière venait de l’extérieur, du monde profane, il faudrait que nos fenêtres agissent comme autant de filtres, de purificateurs de la lumière entrante pour que nous ne soyons pas pollués.

En fait, je crois bien plutôt que ces fenêtres sont les vitraux de notre vie, et qu’ils nous apportent à la fois décoration, rêve, symbolisme, comme les baies multicolores des cathédrales du moyen-âge.

Nos fenêtres sont, tout comme les vitraux, mystérieuses et fascinantes vues de l’extérieur. Le regard profane devine que quelque chose y est représentée, mais est incapable d’en percer réellement le secret.

Comme des vitraux, nos fenêtres savent être explicites et envoûtantes vues de l’intérieur, si on sait se faire admettre à l’intérieur du Temple.

En fait, les fenêtres ne sont pas des filtres, mais bien plutôt des prismes, qui décomposent le savoir et la vie qui entrent en nous pour nous éclairer intérieurement des sept couleurs d’une loge juste et parfaite.

La lumière blanche et pure en apparence se révèle complexe à nos yeux, tantôt violette, indigo, bleue, verte, jaune, orangée, rouge…sept couleurs …