La longue marche de l’homme vers la connaissance

 

… Le savoir, la connaissance et la gnose plongent leurs racines dans l’histoire de l’humanité.

Il y a environ 40000 ans, l’homo sapiens commençait à maîtriser la sculpture, la peinture, la gravure, l’expression corporelle…Ces arts, dits primitifs, lui permettaient- déjà- d’exprimer sa vision du monde, ses représentations et ses sentiments, avec ou sans lien avec la réalité de son environnement. A travers ces arts primitifs nous relevons déjà, outre la prouesse technique, la richesse de son imaginaire symbolique : il prend conscience de la mort, il communique avec les esprits et il développe un univers hautement symbolique.

Homo sapiens, qui avait quitté l’Afrique il y a environ 200000 ans, était désormais armé, après des années de nomadisme, pour effectuer son voyage intérieur. Il commence à associer mort et voyage, en déposant près des corps des objets utiles, mais aussi des objets symboliques, parmi lesquels des statuettes représentant les premières idoles ou symbolisant la fécondité, ou encore des totems représentant des ancêtres mythiques…